Opération « Mains Propres »: la SICOGI dément l’arrestation de ses cadres

L’opération « Mains Propres » qui a cours dans les entreprises publiques de l’Etat ivoirien fait des vagues. Des cadres de la SICOGI sont dans le viseur de la justice. La police procède depuis à des auditions pour savoir l’ampleur d’un détournement allégué de plusieurs milliards.

Publicité
–>

Des cadres de la SICOGI font l’objet d’une procédure judiciaire, mais n’ont pas été arrêtés. C’est ce qu’affirme la SICOGI. Pendant le long week-end passé, une information a circulé sur les réseaux sociaux. Elle stipulait que des cadres au nombre de 6 avaient été mis sous les verrous dans le cadre de l’enquête qui touche cette entreprise d’Etat. Si il y a effectivement une enquête en cours, il n’est pas encore question d’arrestation.

Dans un communiqué daté du 15 novembre en soirée, la SICOGI tient à faire quelques précisions sur cette affaire. « Contrairement à ce qui est dit dans la presse en ligne ces dernières 24h, la SICOGI informe l’opinion nationale que certains de ses cadres font l’objet d’une enquête policière actuellement par la Police Nationale. Toutefois les personnes concernées ne sont pas en état d’arrestation« , indique le communiqué de la SICOGI

Devant la vague d’informations qui part ça et là, la SICOGI veut communiquer dans la transparence. Elle prend le pari de tenir informée l’opinion nationale sur le déroulement de l’enquête. « La SICOGI rassure par la même occasion que des informations actualisées seront données à la fin de cette enquête de la police dès que possible », précise le communiqué de la SICOGI.

Lire aussi: Un chauffeur enferme un terroriste dans son taxi: ce dernier s’explose devant un hôpital

via AfrikMag

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess