Pour intégrer l’UE, Kiev a beaucoup réformé mais a encore du travail

La demande de candidature de l’Ukraine à l’Union européenne a eu lieu le 28 février, soit quatre jours seulement après l’invasion du pays par la Russie. « Il y a un lien de cause à effet », selon Dorota Dakowska, professeure de science politique à Sciences Po Aix-en-Provence. La guerre a accéléré la démarche de Kiev, mais l’aspiration européenne est un sentiment partagé par bon nombre d’Ukrainiens depuis de longues années. La révolution de Maïdan, avec la signature d’un accord de coopération entre Kiev et l’UE, en 2014, en avait été le point de départ.

Pour rejoindre les Vingt-Sept, le chemin de Kiev sera toutefois long : de nombreuses réformes, notamment dans l’administration publique, ont été mises en place ces huit dernières années, souligne la chercheuse spécialiste de l’UE et de l’Europe orientale. Mais l’économie ukrainienne, mise à mal par la guerre « d’annihilation » menée par Moscou, et le système oligarchique propice à la corruption devront encore être réformés pour se conformer à « l’acquis communautaire ».

via LeMonde

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess