Présidentielle en Equateur : Guillermo Lasso en tête des suffrages dépouillés, Andrés Arauz se déclare vainqueur

Un bureau de vote à Quito, en Equateur, dimanche 11 avril.

Les 13,1 millions d’électeurs d’Equateur ont désigné le successeur de l’impopulaire Lenin Moreno, qui achèvera son mandat de quatre ans le 24 mai. Le conservateur Guillermo Lasso devançait, dimanche 11 avril, le socialiste Andrés Arauz de plus de 9 %, selon le Conseil national électoral (CNE).

Le candidat conservateur était à 54,64 % des voix contre 45,36 % au dauphin de l’ex-président socialiste Rafael Correa (2007-2017), selon ces résultats partiels portant sur 51,34 % des suffrages dépouillés. Le vote nul était d’environ 17 %, selon un calcul de l’Agence France-Presse (AFP).

Article réservé à nos abonnés Lire aussi En Equateur, le mouvement indien pèse sur le second tour de la présidentielle

Deux candidats au coude-à-coude

Andrés Arauz devant ses partisans à Quito, dimanche 11 avril.

Or, le socialiste Andrés Arauz a devancé les résultats officiels pour se déclarer vainqueur. Le dauphin de l’ex-président Rafael Correa (2007-2017) s’est adressé à ses sympathisants depuis une estrade installée dans le centre de Quito. « Nous avons une enquête sortie des urnes et nous avons gagné ! », a-t-il affirmé, en faisant état d’un supposé avantage de 1,6 % sur son rival de droite. « Cette victoire doit évidemment être ratifiée par les résultats officiels, ce qui sera très bientôt », a toutefois ajouté M. Arauz.

Les chaînes Teleamazonas et Ecuavisa avaient divulgué plus tôt deux sondages réalisés à la sortie des urnes, l’institut Cedatos créditant M. Lasso de 53,24 % des voix contre 46,76 % à M. Arauz, Clima Social plaçant les deux candidats à égalité et s’abstenant donc de publier les pourcentages. Mais l’équipe de campagne a malgré tout communiqué les chiffres de ce deuxième institut, donnant 50,80 % au candidat de gauche contre 49,20 % à l’ex-banquier conservateur.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi En Equateur, Andres Arauz et Guillermo Lasso en ballottage pour la présidentielle

Andrés Arauz était arrivé en tête du premier tour du 7 février avec 32,72 % contre 19,74 % à Guillermo Lasso. Mais plusieurs sondages les donnaient au coude-à-coude en fin de campagne pour le scrutin de dimanche.

Le Monde avec AFP

via LeMonde

Total
2
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Post

Cérémonie aux bois sacrés : Guy Marius Sagna, en pagne, se ressource chez ses ancêtres en compagnie de son papa (Vidéo)

Next Post

Le Covid-19 pousse l’Espagne sur la voie du fédéralisme

Related Posts