Qui est Laura Wasser, l’avocate de Kim Kardashian

Laura Wasser à Los Angeles, en avril 2018.

Fidèle en affaires

Hollywood bruissait de rumeurs depuis que la chaîne de télévision NBC avait révélé, début janvier, que Kim Kardashian et le rappeur Kanye West, son époux depuis 2014, vivaient séparés. C’est désormais officiel : une requête en divorce a été déposée mi-février devant un tribunal de Los Angeles par Laura Wasser, l’avocate choisie par la star de télé-réalité américaine. Agée de 52 ans, Laura Wasser a déjà défendu Kim Kardashian en 2011, lors d’un précédent divorce. Selon la presse people, les deux femmes avaient commencé à se revoir à l’été 2020, peu après que Kanye West avait déclaré sa candidature à l’élection présidentielle américaine – une des causes de la ­rupture, d’après des proches du couple.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Présidentielle américaine, J – 71 : Kanye West instrumentalisé pour détourner les votes ?

Des conseils à prix d’or

Surnommée « the Disso Queen » (« la Reine des séparations ») par la presse people, Laura Wasser est une spécialiste des divorces de stars. Elle a défendu Angelina Jolie, Johnny Depp, Britney Spears, Ben Affleck… Selon Bloomberg, l’avocate au large sourire facture 850 dollars (702 euros) de l’heure, exige un acompte de 25 000 dollars et défend rarement des clients dont la fortune n’atteint pas au moins 10 millions de dollars. Le réalisateur Noah Baumbach, qui a eu affaire à Laura Wasser lors de son propre divorce – elle défendait son ex-femme –, s’en serait inspiré pour le personnage d’avocate joué par Laura Dern dans son film Marriage Story (2019).

Au service du divorce pour tous

En 2018, Laura Wasser a lancé It’s Over Easy (« c’est trop facile »), une plateforme dont le but est de « démocratiser » l’accès au divorce dans un pays où son coût moyen s’élève à 15 000 euros, selon une étude de 2017, soit dix fois plus qu’en France. Accessible dès 750 euros, le service de médiation entend « civiliser » la procédure de divorce : « C’est insensé que nous utilisions encore le modèle de Kramer contre Kramer », avait affirmé Laura Wasser au New York Times en 2019. Un peu plus d’un an après son lancement, la plateforme avait bénéficié à 450 couples et des milliers de visiteurs avaient profité de ses ressources gratuites, dont un podcast animé par Laura Wasser.

Née sous le signe de la loi

Laura Wasser est née en 1968 à Los Angeles. Elle a confié avoir été conçue le jour où son père, l’avocat en droit de la famille Dennis Wasser, a été admis au barreau de Californie. Ses parents l’ont baptisée Laura Allison Wasser pour que ses initiales donnent « LAW » (« loi », en français). Elle rejoint le cabinet de son père en 1998 et se spécialise dans le droit de la famille. Son propre divorce, après un an de mariage, est sa première affaire en tant qu’avocate. Elle ne s’est jamais remariée depuis. « Je ne veux pas me marier. Je n’aime pas l’idée de conclure ce contrat », disait-elle à Bloomberg en 2016.

via LeMonde

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

#LuBess