Santé/ Une femme dont le copain est mort du SIDA, guérie du VIH sans prendre de médicament

Une femme qui a lutté contre le VIH pendant des années, en Argentine, est désormais libérée du virus bien qu’elle ne prenne aucun médicament, ont révélé les médecins aujourd’hui.

C’est peut-être une lueur d’espoir dans la lutte contre le VIH-SIDA. Des médecins argentins attestent qu’une de leur patiente serait totalement guérie de la maladie. Cela, sans qu’elle ne prenne des médicaments. La dame de 30 ans est considérée comme la deuxième personne au monde dont le système immunitaire a naturellement débarrassé son corps du virus.

Publicité
–>

Surnommée « patiente d’Esperanza », elle avait été diagnostiquée séropositive pour la première fois en 2013 – mais elle a maintenant des niveaux indétectables de virus dans son corps. Pendant les huit premières années après avoir été diagnostiquée, elle n’a reçu aucun médicament, sauf pendant six mois lorsqu’elle était enceinte, pour s’assurer que son bébé serait en bonne santé. 

Les chercheurs affirment que la découverte rapproche un remède potentiel pour les 38 millions de personnes vivant avec l’infection à l’origine du sida dans le monde. Selon le DailyMail, un groupe de médecins basés à Harvard a confirmé la découverte lors d’une grande réunion internationale d’experts du VIH en mars 2021. 

Ils ont ensuite révélé que le patient, dont l’ex-petit ami est décédé du sida, n’avait aucun virus pathogène ou « intact ». Les résultats ont maintenant été confirmés dans les Annals of Internal Medicine. Le Dr Xu Yu et ses collègues n’ont trouvé aucune trace intacte du virus dans les 1,5 milliard de cellules sanguines et tissulaires qu’ils ont analysées chez la patiente.

Aucun autre détail de la femme n’est actuellement public, mais les médecins de l’époque l’avaient qualifiée de « athlétique et belle » et ont révélé qu’elle avait un petit ami et un nouveau-né, tous deux séronégatifs. Une seule autre personne a également éliminé naturellement le virus. L’histoire de Loreen Willenberg a été révélée pour la première fois en août dernier. L’homme de 67 ans, de San Francisco, a été diagnostiqué séropositif il y a 30 ans. 

Les universitaires ont affirmé qu’elle pourrait être « ajoutée à la liste » des patients guéris du VIH, à côté du  » patient de Berlin  » Timothy Ray Brown et du  » patient de Londres  » Adam Castillejo. Brown et Castillejo avaient tous deux un cancer et ont reçu une greffe de moelle osseuse d’un donneur porteur de gènes résistants au VIH pour éliminer la maladie et le virus du sida d’un seul coup.  

Publicité 2



Lire aussi: L’avocat de Simone met en garde le fils de Laurent Gbagbo: ce qui a provoqué la réaction de Me Dadjé

Mais ni Mme Willenberg – ni la patiente d’Esperanza – n’ont eu le traitement risqué. Les deux femmes sont des exemples de contrôleurs d’élite, un groupe rare de personnes qui n’ont jamais suivi de traitement antirétroviral mais ne présentent aucun signe du virus dans leur sang.

via AfrikMag

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess