Tunisie, les origines de la crise

Le président tunisien Kaïs Saïed à Tunis, le 26 juillet 2021.

Après une journée de manifestations dimanche 25 juillet dans de nombreuses villes de Tunisie, notamment contre la gestion de la pandémie de coronavirus par le gouvernement, le président Kaïs Saïed a limogé le premier ministre Hichem Mechichi et annoncé « le gel » des activités du Parlement pour trente jours.

Le président, également chef de l’armée, s’est en outre octroyé le pouvoir exécutif, bouleversant l’organisation du pouvoir dans un pays régi depuis 2014 par un système parlementaire mixte, et a annoncé son intention de désigner un nouveau premier ministre.

Ce coup de théâtre fait suite à six mois de bras de fer entre Rached Ghannouchi, le chef de file du parti islamo-conservateur Ennahda, principale formation du Parlement, et le président Kaïs Saïed. Retour en images sur les heures qui ont précipité le pays dans une crise politique.

via LeMonde

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

#LuBess