Un condamné à mort tremble en mangeant son dernier repas avant d’être tué : Vidéo 

Une vidéo virale d’un prisonnier condamné à mort mangeant son dernier repas avant d’être tué a laissé beaucoup d’internautes tristes.

Dans la vidéo, on voit l’homme entrain de manger avec difficulté la nourriture qui semble être du riz et des haricots alors que ses mains tremblent vigoureusement.

Rempli de peur du sort qui l’attend après le repas, on le voit dans la vidéo tourner le visage par intermittence pour regarder ce qui ressemble à des officiers debout derrière lui qui apparemment lui mettaient la pression pour vite terminer son repas afin d’être exécuté.

La vidéo a suscité de nombreuses réactions en ligne, la majorité des internautes exprimant leur tristesse.  

Pour l’histoire, l’homme vu dans la vidéo se nommait Nagaenthran a / l K. Dharmalingam. Il était un ressortissant malaisien qui avait été reconnu coupable de trafic de 42,72 grammes d’héroïne en avril 2009 à son entrée à Singapour depuis la Malaisie à Woodlands Checkpoint avec un paquet d’heroine attaché à sa cuisse.  Nagaenthran a avoué avoir commis le crime, mais a fait des déclarations affirmant qu’il avait reçu l’ordre de commettre le crime sous la contrainte par une personne qui l’a agressé et menacé de tuer sa petite amie. Il a également affirmé qu’il l’avait fait pour obtenir de l’argent pour rembourser ses dettes avant de nier plus tard toute connaissance du contenu de son paquet. Nagaenthran a été condamné à mort par pendaison en novembre 2010. Cependant, son exécution a été suspendue en raison d’un moratoire imposé sur toutes les pendaisons à Singapour dans l’attente de modifications judiciaires des lois obligatoires sur la peine de mort, qui envisageaient et approuvaient l’imposition de la réclusion à perpétuité avec ou sans bastonnade pour les trafiquants de drogue qui étaient passeurs ou souffrant de maladies mentales. 

Un condamné à mort tremble en mangeant son dernier repas avant d'être tué : Vidéo 

Malgré les multiples appels de Nagaenthran, il a été jugé inéligible à une nouvelle condamnation parce qu’il n’était pas substantiellement handicapé mental malgré son faible QI de 69. Nagaenthran a également perdu son appel à la clémence, et il devait finalement être pendu le 10 novembre 2021 après avoir passé 11 ans dans le couloir de la mort. Cependant, en raison à la fois d’un appel de dernière minute et d’une infection au COVID-19, l’exécution de Nagaenthran a été suspendue pendant cinq mois, jusqu’au rejet de son appel le 29 mars 2022. Après cela, Nagaenthran a été pendu à la prison de Changi le 27 avril 2022; il avait 33 ans.

Un condamné à mort tremble en mangeant son dernier repas avant d'être tué : Vidéo 
Activists hold placards before submitting a memorandum to parliament in protest at the impending execution of Nagaenthran K. Dharmalingam, sentenced to death for trafficking heroin into Singapore, in Kuala Lumpur on November 3, 2021. (Photo by Mohd RASFAN / AFP)

Avant l’exécution de Nagaenthran, son cas a attiré l’attention internationale, de nombreux militants et organisations étrangères demandant à Singapour de commuer la peine de mort de Nagaenthran en réclusion à perpétuité en raison de son faible QI et, dans l’ensemble, d’abolir la peine de mort tout en condamnant Singapour pour son utilisation de la peine de mort sur les trafiquants de drogue. Le gouvernement de Singapour, en réponse à ces demandes, a affirmé que Nagaenthran n’était pas substantiellement handicapé mental malgré son faible QI, et qu’il n’y avait donc aucune raison pour que le gouvernement intervienne et commue la peine de mort de Nagaenthran.

Regardez la vidéo ci-dessous…

via AfrikMag

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess