Un homme écrasé par un chariot élévateur a fait une incroyable demande aux médecins (photos)

Un homme écrasé par un chariot élévateur a supplié les chirurgiens et sa famille de l’aider à rester en vie même s’il n’est qu’une « tête sur une assiette. »

Loren Schauers, 20 ans, de Great Falls dans le Montana, aux États-Unis, travaillait dans un chariot élévateur sur un pont en septembre 2019, mais le trafic l’a forcé à s’approcher trop près du bord du pont, ce qui l’a fait plonger 50 pieds plus bas et le chariot élévateur a atterri sur lui – sectionnant son avant-bras et écrasant le bas de son corps.

Un homme écrasé par un chariot élévateur a fait une incroyable demande aux médecins (photos)

Lorsqu’il est arrivé à l’hôpital, les médecins ont été contraints de lui faire subir une hémicorporectomie, c’est-à-dire l’amputation de tout ce qui se trouvait sous sa taille pour lui sauver la vie.

Après l’opération, les médecins ne pensaient pas que Loren s’en sortirait et sa famille a dû décider sur-le-champ si les docteurs devaient sauver sa vie en le coupant en deux.

Un homme écrasé par un chariot élévateur a fait une incroyable demande aux médecins (photos)

Mais pendant que la famille discutait avec les médecins, Loren s’est « miraculeusement » réveillé et a supplié les médecins de pratiquer l’opération.

Cela fait maintenant plus de deux ans que Loren vit sans ses jambes et son avant-bras droit. Il reçoit de l’aide de sa femme aimante, Sabia Reiche, âgée de 23 ans, et ils ont tous deux une chaîne YouTube avec plus de 500 000 abonnés, où ils documentent partagent leur quotidien.

Un homme écrasé par un chariot élévateur a fait une incroyable demande aux médecins (photos)

Sabia a raconté comment elle a réagi lorsque les médecins ont annoncé à la famille qu’ils seraient obligés d’amputer tout ce qui se trouvait sous le nombril de Loren.

«  Nous étions tous super choqués et aucun de nous ne savait comment réagir et aucun de nous ne savait comment Loren réagirait parce que c’était un jeune homme de 18 ans plein de vie. Et nous avions peur qu’il ne veuille pas de cette opération ou qu’il préfère mourir plutôt que de perdre la moitié de son corps. Mais sa sœur s’est vraiment battue pour qu’il puisse prendre cette décision », a-t-elle confié à Daily Star.

Les organes sexuels de Loren ont été retirés dans le cadre de l’opération, car son bassin avait également été écrasé.

Sabia a déclaré que la mère de Loren avait une procuration avant l’opération et qu’elle avait une décision difficile à prendre.

Sa sœur s’est donc battue avec acharnement pour qu’on lui retire le tube respiratoire afin qu’il puisse prendre sa décision. Après un jour ou deux de consultations et de discussions, ils l’ont débranché et il s’est réveillé et a eu une idée de ce qui se passait.

Lorsque Loren s’est réveillé à l’hôpital, il savait que quelque chose de terrible était arrivé à son corps. Les chirurgiens lui ont dit : « Tu vas perdre la moitié inférieure de ton corps ou tu peux mourir pendant l’opération. »

Sabia a ajouté : « à partir de ce moment, j’ai su qu’il n’irait nulle part parce qu’il les a regardés dans les yeux et leur a dit qu’il se fichait d’être une tête sur une assiette, qu’ils allaient l’opérer et le garder en vie. Cela nous a donné beaucoup d’espoir, nous avons compris qu’il était un battant, mais nous le savions déjà puisqu’il était encore en vie. »

Depuis l’accident, Sabia aide Loren dans de nombreuses activités quotidiennes.

Crédit photo : coventrytelegraph

via AfrikMag

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess