4,5 TONNES DE FAUX MEDICAMENTS D’UNE VALEUR DE PLUS DE 500 MILLIONS F CFA SAISIES ENTRE MBOUR ET DAKAR


L’opération dite « Bouclage du Littoral », déclenchée en vue de renforcer la sécurisation du territoire douanier, a conduit à la saisie de 4,5 tonnes de faux médicaments, entre Mballing (Mbour) et Thiaroye (Dakar). Selon le communiqué des Douanes sénégalaises reçu à Emedia, la marchandise était dissimulée dans des sacs de foin.

D’abord, les agents de la Brigade maritime de Mbour ont intercepté un véhicule « suspect » de type Renault Master sur la plage de Mballing, le jeudi 03 juin, vers 22h 30. Ensuite, l’arrestation du chauffeur et une enquête approfondie ont permis de démanteler un réseau de trafic de médicaments dont les cerveaux étaient basés à Thiaroye, précisent les pandores. Qui ajoutent qu’une opération de livraison surveillée au marché de Thiaroye a été organisée par la Brigade maritime de Mbour, le vendredi 04 juin, avec l’appui des éléments de la Brigade maritime des Douanes de Rufisque et ceux de la Brigade Haute mer sous la coordination du Chef de la Subdivision maritime.

C’est ainsi que les douaniers ont procédé à l’arrestation du destinataire et à la découverte d’une grosse quantité de médicaments dans une maison délabrée située aux environs du marché de Thiaroye.

Il s’agit au total de 2000 boites de divers médicaments, composés principalement d’antibiotiques, d’anti-inflammatoires, d’orexigènes / fortifiants, d’antiparasitaires, d’anti-rhumes, d’antalgiques, d’antiallergiques, d’aphrodisiaques, de sérums antitétaniques et de solutés pour une valeur totale de 518 millions 317 mille 816 francs CFA.

Deux individus sont, à ce jour, appréhendés et l’enquête suit son cours.

Une saisie de médicaments qui fait suite à celle effectuée à Keur-Ayip, à Kaolack, dont la valeur dépassait un milliard et demi de francs CFA.

Devant l’ampleur du phénomène, le Syndicat des pharmaciens privés du Sénégal a fini de sonner l’alerte, dénonçant une situation « alarmante ».

Mi-avril 2021, les limiers de la Sûreté urbaine (SU) du commissariat central de Dakar retrouvait un dépôt de produits pharmaceutiques au cœur de la capitale sénégalaise, au nez et à la barbe de l’Administration des Douanes. 25 pièces d’une bâtisse située à la Patte d’Oie étaient toutes remplies de cartons de médicaments, composés, entre autres, des perfuseurs, de bouteilles d’alcool, évalués à plusieurs milliards de francs CFA.

source emedia

via DakarBeuz

Total
0
Shares
Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Previous Post

Horizon – Fatou Kande Senghor, réalisatrice, photographe : «Le hip-hop est un langage de revendication et de justice sociale»

Next Post

Profusion de manteaux rouges à Dakar

Related Posts