Burkina/ La femme de Thomas Sankara, déçue du Colonel Damiba, lance: « Compaoré doit passer par la prison »

Mariam Sankara se dit outrée par l’organisation d’une rencontre entre anciens chefs d’Etat du Burkina incluant la participation de Blaise Compaoré. Pour la veuve du leader africain tué en 1987 et pour l’assassinat duquel Blaise Compaoré est condamné à perpétuité, le Colonel Damiba s’est moqué de la justice burkinabè.

Mariam Sankara est particulièrement révulsée contre le chef des putschistes burkinabè. En prenant sur lui de faire venir à Ouagadougou un Blaise Compaoré condamné à perpétuité dans l’assassinat de Thomas Sankara, le Colonel Damiba a perdu toute crédibilité dans sa lutte contre l’impunité. C’est l’intime conviction de la femme de Thomas Sankara.

« C’est quand même faire fi de la justice burkinabè et des sentiments des familles des victimes et c’est quelqu’un qui a renié sa nationalité burkinabè, il est devenu Ivoirien. Il s’est moqué de la justice. Il a été condamné, et bon voilà, on le fait entrer au Burkina Faso. Ca dépasse tout entendement, je suis écœurée et attristée. Parce que je pense que ce n’est pas la voie de la réconciliation », s’écrie Mariam Sankara, à propos du séjour de Compaoré au Burkina.

Mariam Sankara pense que les Burkinabè restent attachés à l’Etat de Droit et à la justice. Leur souci majeur aujourd’hui demeure le retour de la sécurité sur les pans du territoire occupés par les terroristes. « Ce dont les Burkinabè ont besoin c’est la sécurité dans le pays (…).

Aussi, dit-elle qu’« en faisant ce geste, il a favorisé l’impunité. Il disait combattre l’impunité, mais ce n’est pas de cette façon qu’on combat l’impunité. Blaise Compaoré doit exécuter la décision de justice. Blaise doit passer par la prison ». Le coup politique tenté par Damiba en invitant Compaoré a foiré. Tout simplement.

via AfrikMag

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess