Casques Bleus tués: Antonio Guterres, SG de l’ONU, exige que des Congolais soient traduits en justice

Antonio Guterres demande instamment que les Congolais responsables de la mort de 3 Casques Bleus dans la ville de Goma soient arrêtés et répondent de leurs actes. Il a en outre déploré la mort d’une dizaine de manifestants.

« Le Secrétaire général condamne aussi fermement les violences qui ont visé plusieurs bases des Nations Unies dans la province du Nord-Kivu depuis le 25 juillet, au cours desquelles des individus et des groupes sont entrés de force dans les bases et se sont livrés au pillage et à la destruction des biens des Nations Unies, tout en pillant et en incendiant des résidences du personnel des Nations Unies », indique Antonio Guterres dans un communiqué. 

Le Secrétaire général a exigé que ces personnes soient recherchés et traduites en justice. « Le Secrétaire général rappelle aussi l’accord sur le statut des forces conclu entre les Nations Unies et le gouvernement de la République démocratique du Congo, qui garantit l’inviolabilité des locaux des Nations Unies », poursuit Antonio Guterres. Qui a déploré la mort de manifestants. 
  
Antonio Guterres a rappelé que que toute attaque dirigée contre les Casques bleus des Nations Unies peut constituer un crime de guerre, et appelle les autorités congolaises à enquêter sur ces incidents et à traduire rapidement les responsables en justice. Des manifestations contre la présence des Casques Bleus ont dégénéré en affrontements depuis 72H en RDC.

via AfrikMag

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Instagram

#LuBess