Le M2D à la Place de l’Obélisque samedi

Le vent d’apaisement n’aura été que de courte durée. Après la libération de Ousmane Sonko, placé sous contrôle judiciaire, le Mouvement pour la défense de la démocratie (M2d/Aar sunu démocratie) retrouve la rue samedi, à la Place de la Nation. Le front né la semaine dernière, lors des violentes manifestations, veut l’élargissement de tous les «détenus politiques». Il s’agit des activistes Guy Marius Sagna qui, semble-t-il, a repris sa grève de la faim pour la libération de tous les «détenus politiques», Clédor Sène, Assane Diouf, Birame Souley Diop, Abass Fall et d’autres manifestants. En conférence de presse hier au siège de Pastef, Aliou Sané, Alioune Badara Mboup, Serigne Assane Kane et consorts ont rappelé le droit constitutionnel de manifester. «Nous avons pris toutes les dispositions légales pour exercer notre manifestation pacifique à partir de 15h. Nous demandons au préfet de l’encadrer», a dit Serigne Assane Kane, porte-parole du parti Forces démocratique du Sénégal (Fds/Les Guelewars). Il est aussi prévu des manifestations dans toutes les régions du Sénégal et dans la diaspora. Aliou Sané du mouvement Y’en a marre demande à tous les manifestants de venir avec le drapeau national. Selon lui l’Etat n’a pas baissé la garde, malgré les appels à l’apaisement. «Nous avons suspendu deux jours de marche, mais l’Etat continue sa politique d’intimidation. Ousmane Sonko a été mis sous contrôle judiciaire et l’Etat poursuit la traque des opposants et activistes. Nous ne sommes pas des terroristes. Nous voulons manifester pacifiquement. Les terroristes sont ceux qui paient des nervis et utilisent leur pouvoir pour tirer sur des manifestants non armés», a déclaré M. Sané. «Jusqu’à présent, les arrestations arbitraires se poursuivent. Deux membres de Frapp ont été placés sous mandat de dépôt aujourd’hui (hier). Il y a un blessé amputé d’un bras qui a été conduit de l’hôpital à la Dic. Le régime de Macky Sall apparaîtra pour la postérité comme celui qui a tiré sur des manifestants non armés», regrette Alioune Badara Mboup, délégué général de Frapp/France dégage.

Téléthon pour les familles des victimes et deuil national
vendredi
Le M2D rappelle sa détermination à poursuivre la lutte «démocratique et pacifique» sur la base des exigences telles que «la libération des détenus politiques» et la mise en place d’une Commission nationale indépendante pour évaluer les réparations dues aux évènements de la semaine dernière. Ce front de l’opposition et de la Société civile veut également des enquêtes indépendantes pour traduire en justice les «Forces de l’ordre et les nervis ainsi que leurs commanditaires coupables de meurtres sur les manifestants pacifiques». Le mouvement annonce aussi la publication de son mémorandum de 10 points dans les jours à venir. Le M2D prévoit également l’organisation d’un téléthon pour venir en aide aux blessés et familles des victimes «tombés sous les balles du régime de Macky Sall». «On est en train de travailler avec les télévisions pour voir comment organiser cela. On va aussi utiliser les moyens de transfert d’argent. On voudrait que cela soit le plus national possible», dit Aliou Sané. Le M2D appelle aussi à l’organisation d’un deuil national pour la journée du vendredi 12 mars 2021. Les Sénégalais sont appelés à s’habiller en blanc ou en foulard de la même couleur.

via LeQuotidien

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

#LuBess