Les cadres de Bby sur les violences : «La République restera debout comme elle l’a toujours été»

Les cadres de Benno bokk yaakaar souscrivent à l’appel à la paix prôné par le chef de l’Etat. Alpha Baïla Guèye et ses camarades estiment, en revanche, que Ousmane Sonko est «le seul et unique responsable» de ces actes de violence.

Les cadres de Benno bokk yaakaar appellent au «calme et à la sérénité», mais aussi au «respect de nos institutions et valeurs». Ils rappellent que Ousmane Sonko, placé sous contrôle judiciaire, est le «seul et unique responsable» de ces violences. «Il pensait, à travers sa stratégie de déstabilisation désuète et dépassée, neutraliser la marche des institutions de la République. Celle-ci n’a point répondu à sa provocation. Enveloppée de sa fierté, la République a majestueusement géré cette situation d’inconfort. Une posture qui relève de son vécu et de l’expertise de nos forces de défense et de sécurité à qui nous rendons un vibrant hommage», lit-on dans un communiqué de la Coordination des cadres de Bby. Elle invite donc «l’ensemble des forces vives à œuvrer pour la paix et la cohésion, car de toute évidence la République restera debout comme elle l’a toujours été». Pour le coordonnateur de cette instance de la majorité présidentielle, Alpha Baïla Guèye, ce qui est constant aujourd’hui, c’est que «la République a pu, de manière ferme, garantir le fonctionnement des institutions». Pour lui et ses camarades, «justiciable qu’il est, Ousmane Sonko a fait le parcours qu’exige le droit commun en pareille circonstance».
Dans son message à la Nation, le chef de l’Etat a dit avoir compris les jeunes manifestants et promet d’apporter des solutions à leur «mal-vivre». Les cadres de Bby félicitent le président de la Républi­que pour sa «parfaite tenue républicaine et sa grandeur» à travers les bonnes dispositions prises en faveur des familles endeuillées et des blessés. «Nous sommes persuadés que nous sortirons encore plus forts et soudés de cette épreuve», assurent-ils. Justement, dans cette dynamique de solutions au chômage des jeunes, les cadres de Bby proposent au gouvernement «d’accentuer le déploiement rapide des mécanismes de soutien à la jeunesse dans tous les départements, en collaboration étroite avec les collectivités territoriales et le système financier». Ils exhortent cependant la jeunesse à «sauvegarder et à préserver le legs des anciens que nous envient bon nombre de pays». De plus, ils assurent que les perspectives sont «très prometteuses à très court terme». Selon eux, c’est le moment «de se mobiliser autour de l’essentiel en se préparant par la formation et l’apprentissage aux métiers d’avenir».

via LeQuotidien

A lire aussi

Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

#LuBess