Retrouvailles de la Gauche : La Cds pour un parti unifié

La Confédération pour la démocratie et le socialisme (Cds) va changer de statut. Elle va devenir une fédération. C’est un pas de plus vers la création du parti unifié de la gauche.

Après 6 ans d’existence, la Confédération pour la démocratie et le socialisme (Cds) va devenir une fédération regroupant des partis de gauche. C’est ce qui est ressorti de la conférence de presse de l’organisation hier. Cette fédération sera un pas important vers la création d’un parti unifié de la gauche qui fait l’objet de tractations depuis plus de 10 ans. «Pour créer un parti de gauche, il faut des préalables. Les mouvements de gauche ont chacun une expérience. On veut faire la somme pour avoir un parti qui va conquérir le pouvoir. La confédération créée en 2015, on va progressivement passer à la fédération. Cette dernière aura une direction politique unifiée. Certains domaines seront exclusivement réservés à la fédération et d’autres aux partis. Après on ira vers la création du parti unifié», a déclaré le coordonnateur de la Cds. Qui voit d’un bon œil le rapprochement entre le Parti de l’indépendance et du travail (Pit) et le Parti socialiste (Ps) il y a quelques jours. Dans un communiqué conjoint sanctionnant leur rencontre à la Maison du parti, Samba Sy et Aminata Mbengue Ndiaye avaient retenu d’«importants points de convergence» comme celui de «réunir les forces de gauche au sein de la coalition Benno bokk yaakaar». «Dans la Cds, nous avons une obligation d’information. Le Pit a rencontré le Ps et en a informé la Cds. C’est une excellente chose, car nous allons nous ouvrir à d’autres forces de gauche. Le Ps entre dans ce cadre-là pour le moment et fait partie des cibles de la Cds. Le Pit nous ouvre la voie», s’est réjoui Pape Demba Sy.
Cette organisation qui regroupe, entre autres partis membres de la mouvance présidentielle, Aj/Pads-Authen­ti­que, la Ligue démocratique, le Rta/S et Udf/Mbooloo mi, est revenue sur les manifestations de mars dernier. «La grande masse des manifestants diurnes semblait aiguillonnée par des groupuscules nocturnes mieux organisés, avec des objectifs et des cibles bien précis. Une dichotomie doit être faite entre les 2 groupes (…). Le second groupe, mieux coordonné, a voulu profiter de cette situation pour se mettre au-dessus des lois de la République et éviter de rendre compte de ses turpitudes», a déploré la Cds.

 

via LeQuotidien

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Post

Algérie : l’énorme coup de gueule de Belmadi !

Next Post

Algérie : finalement un seul candidat pour l’après-Zetchi !

Related Posts