SAINT-LOUIS Prochaines élections territoriales : Braya déterminé à prendre sa revanche sur Mansour Faye

Après plusieurs mois de pause, Ameth Fall Braya est de retour sur le terrain politique. L’homme, en dépit de son soutien à la candidature de Macky Sall en 2019, n’a pas enterré ses ambitions pour la mairie de Saint-Louis. Et il entend prendre sa revanche sur Mansour Faye qui l’avait battu en 2014.

Ameth Fall Braya participera aux prochaines élections territoriales. Pressé d’en découdre avec son principal rival en politique dans la commune de Saint-Louis, Mansour Faye, il a lancé sa précampagne le week-end dernier et annoncé sa candidature à la mairie. Une candidature que celui qui se réclame toujours, malgré son remplacement par Mayoro Faye, coordonnateur départemental «légitime» du Parti démocratique sénégalais (Pds) a qualifiée de «demande sociale» des populations. «Ne pas me présenter aux Locales serait trahir les Saint-louisiens», a-t-il dit. Le Guet-Ndarien se dit «déterminé à prendre sa revanche contre Mansour Faye» qui, selon lui, lui avait «confisqué» sa victoire lors des élections de 2014. Il rappelle d’ailleurs que c’est pour éviter que la ville s’embrase qu’il avait demandé à ses partisans de s’abstenir de toutes contestations. Braya a rappelé que la reconquête du fauteuil municipal a démarré dans son camp avec l’accueil dans les rangs du Pds de «nouveaux militants dont certains étaient des responsables de l’Alliance pour la République dans leur zone». Il soutient que le report des Municipales et Départementales au plus tard le 31 janvier 2022 lui permettra de «mieux se préparer» et de remporter la mairie.
Il reste convaincu que le Pds reste «majoritaire» dans la commune de Saint-Louis, avant de rappeler à ses détracteurs et à ceux qui lui disputent le leadership au niveau du Pds que le poste de coordonnateur du Pds ne se décrète pas. Il explique dans ce sens que c’est la vente des cartes dont le processus sera bientôt lancé qui déterminera la personne qui dirigera légalement le parti dans le département. Il précise d’ailleurs avoir demandé à ses collaborateurs de commander 60 mille cartes. Un objectif «réaliste», estime-t-il, dans la mesure où ses partisans en avaient vendu «près de 40 mille lors de la dernière opération».

via LeQuotidien

Total
2
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Post

Le « modèle chinois » de souveraineté d’Internet gagne du terrain

Next Post

RAPPEL Ralliement de Issa Sall au camp présidentiel : Pur transhumance !

Related Posts