THIES Mobilisation du maire de Pékesse en direction des Territoriales : Djiby Mbaye tâte le pouls de ses électeurs

Le maire de Pékesse semble déterminé à rempiler aux prochaines élections territoriales. Djiby Mbaye, qui a fait son bilan, en a profité pour égratigner Aymérou Gningue.

A quelques mois des élections locales, le maire de Pékesse mobilise ses troupes. Djibril Mbaye, qui a organisé mercredi une grande rencontre politique dans son fief, veut s’assurer de la détermination de ses hommes. Et il leur a lancé un message dopant. «L’avenir du Cayor est avec le Président Macky Sall. Ce qu’il a réalisé ici, aucun Président ne l’a fait depuis 1960. Il a construit une Brigade de gendarmerie, trois postes de santé et 26 salles de classe dans la commune. De 1972 à 2012, Pékesse n’a jamais bénéficié d’une piste de désenclavement. Mais avec l’avènement de Macky Sall, nous avons bénéficié de trois pistes», a-t-il énuméré. M. Mbaye se livre ainsi à un son propre bilan en poursuivant : «L’électrification est passée de 7 à 49 villages. Et cela, sans compter les réalisations de la Municipalité qui, avec les fonds de dotation et de concours, construit 8 murs de clôture, deux autres postes de santé.» L’édile de Pékesse, qui a quitté le Pds pour rejoindre l’Apr, a réitéré son «soutien», son «engagement» et sa «fidélité» au Président Macky Sall, avant de demander à ses partisans de conjuguer leurs actions et de travailler à l’unisson au vu des enjeux des prochaines joutes. «Je vous exhorte de ne pas écouter les défaillants parce qu’on ne peut réaliser une commune émergente en étant dans l’opposition. On ne peut réaliser l’émergence dans l’opposition. Donc nous sommes embarqués dans le bateau de l’Apr et je ne vois pas les raisons qui pourraient engendrer notre recul», a-t-il ajouté.

«Aymérou Gningue n’a plus mis les pieds à Pékesse depuis la Présidentielle»
Outre cet appel, Djiby Mbaye a sollicité de la part du chef de l’Etat le financement des jeunes et des femmes de la localité avec la Délégation à l’entreprenariat rapide (Der). A l’en croire, les financements dans la zone se font «de manière partisane» et dans une «discrimination totale». Aussi a-t-il demandé la réhabilitation de la route Mékhé-Thilmakha, longue de 43 km. S’agissant de l’approvisionnement en eau potable, le maire de Pékesse s’est offusqué du m3 qui est passé «de 175 à 250 francs Cfa avec l’arrivée d’Aquatech». Il invite d’ailleurs le chef de l’Etat à revoir la réforme de l’hydraulique rural. Dans sa déclaration devant ses militants, il n’a pas manqué d’égratigner les responsables politiques du département de Tivaouane. Lesquelles, malgré leurs postes de responsabilité, constate-t-il, «n’ont jamais fourni d’efforts pour s’imprégner des réalités du Cayor». M. Mbaye y va plus précis en tirant sur Aymérou Gningue, même s’il ne le nomme pas. «Le député et président de groupe parlementaire Benno bokk yaakaar, qui habite dans cette zone, n’a plus mis les pieds à Pékesse depuis les dernières élections. Alors que le rôle d’un député, c’est de venir s’enquérir des conditions de vie des populations. Lors de la Présidentielle de 2019, exceptée Pékesse, l’opposition réunie a battu l’Apr dans toutes les communes du Cayor. Et pourtant, nous avons des directeurs généraux, des députés, des ministres qui ont été malheureusement battus parce qu’ils ne travaillent pas», déplore M. Mbaye. Qui n’a d’ailleurs pas dédouané Macky Sall lui-même. «Depuis 2004, on n’a pas reçu un seul ministre à Pékesse. Même dans certaines zones, le Président fait des tournées, mais jamais au Cayor. Alors que 64% de l’histoire du Sénégal se sont passés au Cayor. Lat-Dior Ngoné Latyr est là à Dékheulé, Cheikh Ahmadou Bamba à Mbacké Cajoor, Seydi El Hadji Malick Sy à Ndiarné…», conclut-il.

via LeQuotidien

Total
1
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Post

Samba Sall, Ousmane Sonko et la nappe de prière…les Révélations inédites de Me Khoureychi Bâ

Next Post

Le président Macky Sall reçoit ses élus (Maires, députés, membres CESE) demain au Grand Théâtre

Related Posts