VELINGARA En perspective des futures joutes électorales : 30 jeunes formés à la communication politique et à la création de coalitions

La communication politique, le processus électoral et la création de coalitions politiques sont les 3 modules de formation que 30 jeunes leaders du département de Vélingara ont suivis les 12, 13 et 14 mars derniers. Une initiative du Centre régional de gouvernance participative de Kolda, en collaboration avec le Conseil départemental de la jeunesse qui vise à renforcer les compétences de cette cible et à lui permettre de jouer un rôle prépondérant au sein des formations politiques et la société civile. «La politique est largement devenue une affaire de communication. L’homme politique doit écouter et comprendre les attentes de ses compatriotes et, en retour, transmettre et informer ces derniers sur ses orientations politiques, lesquelles sous-tendent son action», a indiqué le facilitateur, Seydou Nourou Dia, journaliste et communicant. Moudjibou Rahmane Baldé, représentant de la Fondation Friedrich Naumann et coordonnateur régional du Forum civil de Kolda, renchérit : «Un facteur nouveau est intervenu dans la communication politique : ce sont les réseaux sociaux. En un clic, on peut partager tout ce qui se passe à travers le monde. Aussi, il est important de savoir quoi dire, comment le dire et à quel moment le dire.»
La rencontre a également enseigné aux jeunes leaders les stratégies de création de coalitions électorales qui, selon M. Baldé, doivent être pérennisées après les élections pour une bonne gouvernance de nos territoires, mais aussi du pays. A propos du processus électoral, Aboubacar Camara, chargé des programmes de la Maison du citoyen de Kolda, a noté que l’implication des jeunes dans la politique est plus prégnante à la veille des élections, alors qu’il y a plusieurs jalons à poser avant d’en arriver là. Il cite, entre autres préalables, l’ouverture des inscriptions sur les listes électorales, les vérifications desdites listes, les investitures, le profilage des candidats à l’investiture.
Mamadou Samba Diao, vice-président du Conseil départemental de la jeunesse de Vélingara, après s’être réjoui de la tenue de cette formation, a exhorté les participants à informer leurs pairs des organisations de la société civile ou des formations politiques et surtout à adhérer à la toute prochaine plateforme qui regroupera tous les participants à cette première cohorte du Centre de gouvernance participative de Kolda.

via LeQuotidien

Total
2
Shares
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous Post

Thiadiaye: une élève en classe de première retrouvée pendue à un arbre

Next Post

Affaire de Fatou K. Ndiaye, étudiante arrêtée avec de la drogue au Maroc: le propriétaire du colis arrêté à Agadir

Related Posts